Toutes les actualités

 

Pas d’arrêté pour ré-ouvrir les commerces

Certaines villes ont pris des arrêtés visant à ré-ouvrir les commerces touchés par le décret n°2020-1310 du 29 octobre. Si ces mesures sont populaires, elles sont en revanche illégales et exposent les commerçants à des amendes pour non-respect du confinement.

Un tournant numérique

Les commerces ne peuvent accueillir leurs clients dans leurs locaux, en revanche, rien ne les empêche de vendre à distance. Simple en théorie. En pratique, il faut au moins un support. Quoi de mieux qu’un outil numérique qui permettrait d’être ultra réactif ? Partant de ce constat, la municipalité propose aux commerçants bellerivois de se référencer sur la plateforme www.mavillemonshopping.fr qui propose une offre clé en main.

Une boutique en ligne pour tous les commerçants bellerivois

« Ma ville mon shopping » propose un système simplifié de magasin virtuel basé sur la proximité. En quelques clics, le professionnel crée sa vitrine à l’aide des photos de ses produits et débute les ventes. Sans engagement et sans abonnement, il faudra tout de même compter une commission de 5,5% (HT) sur les ventes réalisées pendant le confinement. Par défaut, les commandes suivent le principe du click’n’collect : vous acheter en ligne, vous venez chercher en magasin, en respectant les gestes barrière.

Un espace professionnel sur le site de la ville

Parallèlement, le site de la ville de Bellerive est doté d’une carte interactive qui recense tous les professionnels bellerivois. Ceux-ci peuvent gratuitement prendre la main sur leur fiche et la personnaliser à souhait, mettant en avant leurs gammes de produits, leur savoir-faire ou leurs offres du moment. Le service communication soutiendra les professionnels dans leur démarche sur ce canal et partagera les initiatives sur la page Facebook de la ville.

Des perspectives

À l’issu du confinement, il sera temps de faire le bilan de ce tournant numérique. Si les commerçants en éprouvent le besoin, la commune engagera un partenariat financier avec « ma ville mon commerce » pour déployer cette solution gratuitement auprès de tous les commerçants bellerivois.

L’espace professionnel verra quant à lui les évolutions nécessaires remontées au quotidien par les services et les professionnels.