Je vis

Bellerive, durablement belle !

Depuis 2014, Bellerive s’est engagée progressivement dans une politique environnementale zéro phyto avant même que la loi ne l’impose. Grâce à son adaptation réussie par des méthodes alternatives de tonte, de désherbage ou d’engazonnement comme l’hydromulshing, Bellerive a été récompensée en 2017 pour toutes ses actions avant-gardistes. Pour aller plus loin, elle a obtenu en 2018 le labellisation trois fleurs au concours régional de fleurissement pour toutes ses actions. Elle a également atteint le niveau 3 du Réseau Fredon (le plus haut), et de fait remplie toutes les conditions pour décrocher le Label national “Terre saine, communes sans pesticides” porté par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. Un travail de longue haleine pour enfin accéder au label “Ville résidentielle”

Une gestion environnementale maîtrisée et engagée dans le développement durable

Zéro pesticide, encore plus de nature à Bellerive

Tolérer quelques herbes, c’est protéger notre environnement et notre santé. Dans une commune qui s’emploie à ne plus utiliser de pesticides, la présence de flore spontanée sur les trottoirs, au pied des arbres ou dans les cimetières n’est pas le signe d’un manque d’entretien mais celui d’un nécessaire changement de nos paysages. Ces herbes ne sont pas mauvaises : elles sont utiles à la biodiversité et doivent retrouver leur place dans l’espace urbain. En supprimant les pesticides pour l’entretien des espaces verts, c’est toute une réflexion qu’il a fallu mener, des alternatives qu’il a fallu mettre en place pour valoriser la biodiversité.

Ne plus appliquer de désherbant, c’est possible !

Bellerive met en œuvre des techniques alternatives dites douces et sélectives. Cette gestion différenciée est une façon de gérer les espaces verts en milieu urbain et péri urbain qui consiste à ne pas appliquer à tous les espaces la même intensité ni la même nature de soins. C’est une gestion des espaces verts plus proche de la nature et plus respectueuse de l’environnement. C’est aussi un élément de plus en plus important dans l’attribution aux communes de nouvelles fleurs (ville et village fleuris).

Les différentes méthodes d’entretien utilisés et les sites concernés

Des actions en faveur de la biodiversité

Que ce soit dans le choix des techniques face à l’arrêt du désherbage chimique, l’utilisation d’un broyeur pour donner une seconde vie aux branches élaguées, la plantation de nouveaux arbres, la pose des nichoirs à mésanges dans toute la ville ou des cabanes à canards au bassin des Tribles, l’échenillage manuel des arbres infestés par les chenilles processionnaires…, le travail quotidien des agents municipaux renforce l’engagement de la commune à préserver son environnement et son cadre de vie. Pour aller plus loin, Bellerive passe à la vitesse supérieure en 2019. Des tests de floraison ont été appliqués dans certaines zones de tonte différenciée pour les insectes et les abeilles, des ruches pédagogiques installées ainsi que des hôtels à insectes. Quant au fleurissement de la Ville, 2019 est l’année des fleurs champêtres variées pour les abeilles !

Communiqué de presse : Attribution de la troisième fleur

Communiqué de presse : Bellerive protège ses abeilles