Toutes les actualités

Réunion publique contre la fermeture de poste école Burlot

« ne pas se résigner et agir »

Retour sur la réunion publique du 12 février 2024 à 18h au Geyser, en présence de François Sennepin, maire de Bellerive-sur-Allier, Nicolas Ray, député de circonscription, Philippe Sennepin, inspecteur de circonscription de l’éducation nationale, Françoise Dubessay, conseillère municipale déléguée à l’enfance jeunesse et Ilda Liris, directrice du pôle enfance jeunesse.

 

Après l’annonce officielle de l’Education Nationale concernant la suppression d’un poste au sein de l’école Jean-Baptiste Burlot pour la rentrée prochaine, une réunion publique s’est tenue, lundi 12 février à 18h au Geyser, en présence des élus bellerivois, de l’éducation nationale et des parents d’élèves.

Selon François Sennepin, maire de Bellerive : « Cette situation est regrettable surtout que nous avons investi il y a 4 ans 1.800000 euros dans notre école de la République, sans compter l’investissement annuel des matériels numériques et des moyens humains. Cependant les chiffres sont là, nous perdons des écoliers mais pas seulement à Burlot. Je ne peux pas me résigner à cette situation et nous devons tout faire pour inverser cette spirale infernale de la perte d’élèves dans nos écoles. La mairie de Bellerive-sur-Allier est évidemment opposée à cette fermeture et regrette vivement cette décision, au regard notamment de l’évolution démographique positive de Bellerive. Nous venons de passer à la sixième place des villes de l’Allier. »

Après de nombreux échanges avec les acteurs présents, des pistes de réflexion et d’actions ont été abordées.

Selon, François Sennepin, il faut agir très vite pour stopper l’hémorragie de nos écoles de la République : « Nous avons beaucoup d’enfants bellerivois dans d’autres écoles de l’agglomération. »

La collectivité a proposé un plan d’action en 3 actes avec 3 acteurs : la ville, l’éducation nationale et les parents d’élèves.

Redynamisation de l’école de la république… Mobilisons-nous !

Acteur 1, acte 1
La commune pour valoriser nos écoles :

  • Réorganisation des journées portes ouvertes pour faire découvrir la qualité, les atouts des écoles bellerivoises, mais aussi les services de la ville associés (accueil périscolaire, pendant les vacances, les installations, les investissements…).
  • Installation de panneaux indicateurs pour bien identifier nos écoles.

Acteur 2, acte 2
L’éducation nationale doit étoffer l’offre pédagogique :
quelle contribution l’éducation nationale peut-elle apporter dans son offre pédagogique.

  • Soutien scolaire dans l’école
  • Classe ouverte pendant les vacances
  • Parcours sur les langues vivantes étrangères.

Acteur 3, acte 3
Les parents d’élèves deviennent les ambassadeurs de nos écoles :

  • Participation aux journées portes ouvertes, témoignages sur les publications de la ville.